Suite à l’article que j’avais fait pour introduire la notion de désapprentissage, je fais aujourd’hui appel à Robin Williams pour plus de concret… Pour rappel, dans « Le cercle des poètes disparus », Robin Williams incarne un professeur dont les idéaux éducatifs en opposition au système seraient de former des libres penseurs. Il propose dans ce passage une métaphore très concrète au changement de point de vue nécessaire à toute tentative de désapprendre.

Au moment où vous pensez connaitre quelque chose, vous devez l’aborder avec un regard nouveau. Même si cela peut sembler idiot ou faux, vous devez essayer.

 

Crédits

Extrait vidéo : « Le cercle des poètes disparus », Silver Screen Partners IV & Touchstone Pictures

 

Articles associés

Désapprendre en Sibérie Dans les forêts de Sibérie, Sylvain Tesson se retire du monde. Il vit six mois d’ermitage ou l’existence se réduit à une quinzaine d’activités. Au fil...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *