« La chose la plus importante n’est pas tant que chaque enfant reçoive un enseignement, mais que chaque enfant reçoive le désir d’apprendre. Qu’importe si l’élève en sait un peu plus ou un peu moins ? Un garçon qui sort de l’école en sachant beaucoup, mais qui déteste ses leçons, aura bientôt oublié presque tout ce qu’il a appris. Tandis qu’un autre qui a acquis la soif de savoir, même s’il a peu appris, en saura bientôt plus que le premier. » John Lubbock (1890, The Pleasures of Life)

Je n’ai jamais caché que la pédagogie n’était pas vraiment ma tasse de thé (je m’intéresse plus aux versants didactiques et mathétiques du « triangle pédagogique »), mais, le livre de Philippe Meirieu, Frankenstein pédagogue, m’a quelque peu réconcilié avec celle-ci, ou du…