« Au cours des cent dernières années, l’extension à la fois en largeur et en profondeur des branches multiples du savoir humain nous a mis en face d’un étrange dilemme. Nous sentons nettement que ce n’est que depuis peu que nous commençons à acquérir des données sures pour fondre en un seul bloc la somme totale de tout ce qui est connu : mais d’un autre côté, il est devenu quasi impossible de maitriser plus qu’une petite partie spécialisée de ce tout.

Sous peine de voir notre vrai but se perdre à jamais, je ne vois pas d’autre échappatoire à ce dilemme que d’admettre que quelques-uns d’entre nous se hasardent à un essai de synthèse des données expérimentales et des théories, fut-ce avec des connaissances incomplètes et de secondes mains pour certaines d’entre elles — et au risque de se rendre ridicules.

Voilà pour mes excuses. »

Erwin Schrödinger (1944, Qu’est-ce que la vie ?)

Articles associés

Citation de Seymour Papert sur la mathétique « Pourquoi n’y a-t-il pas de mot pour l’art d’apprendre ? La pédagogie, l’art d’enseigner, est considérée sous ses différentes appellations par le mon...
Vygotsky : La Zone Proximale de Développement Lev Vygotsky (1896-1934) L’internet regorge de trésors. Je suis tombé par hasard sur un texte de Vygotsky synthétisant sa pensée. Psychologue sovi...
Citation de Claire Héber–Suffrin sur l’échan... « Tout le monde sait quelque chose. Personne ne sait tout. On ne peut que gagner à échanger. » Claire Héber–Suffrin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.