« Au cours des cent dernières années, l’extension à la fois en largeur et en profondeur des branches multiples du savoir humain nous a mis en face d’un étrange dilemme. Nous sentons nettement que ce n’est que depuis peu que nous commençons à acquérir des données sures pour fondre en un seul bloc la somme totale de tout ce qui est connu : mais d’un autre côté, il est devenu quasi impossible de maitriser plus qu’une petite partie spécialisée de ce tout.

Sous peine de voir notre vrai but se perdre à jamais, je ne vois pas d’autre échappatoire à ce dilemme que d’admettre que quelques-uns d’entre nous se hasardent à un essai de synthèse des données expérimentales et des théories, fut-ce avec des connaissances incomplètes et de secondes mains pour certaines d’entre elles — et au risque de se rendre ridicules.

Voilà pour mes excuses. »

Erwin Schrödinger (1944, Qu’est-ce que la vie ?)



Le numéro 207 de la revue Education Permanente vient de sortir. Il s’agit d’un numéro collectif autour de l’apprenance, cette notion définie en 2005 par Philippe Carré comme un ensemble de dispositions affectives, cognitives et conatives, favorables à l’acte d’apprendre, dans…

Je me suis récemment demandé si toutes les cultures faisaient la différence entre les concepts de savoir et de connaissance. Le langage, façonnant et façonné par la culture, se révèle pour cela être un précieux outil d’analyse. J’ai donc compilé…